JPF 75 - Les jeunes avec Villiers

07 mai 2007

Bienvenue sur le site des JPF 75

affiche

Contactez nous : jpf.paris@yahoo.fr

Télécharger le 5ème numéro des "yeux dans les yeux", le journal des JPF de Paris

Lesyeuxdanslesyeux_n_5

Posté par jpf75 à 00:55 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Philippe de Villiers fixe au Mouvement Pour la France quatre missions pour les cinq années à venir

campagne2007Dans un communiqué à l’AFP, Philippe de Villiers se «félicite de la défaite de la gauche» mais considère que la victoire de Nicolas Sarkozy «le charge d’une responsabilité énorme face au pays». «Le score qu’il a obtenu en témoigne : l’attente des Français est immense», déclare le président du MPF, qui dit espérer qu’elle ne sera pas déçue «comme par le passé».

Pour Philippe de Villiers, en effet, «le message des Français est clair : la France veut tourner la page du socialisme ; les Français veulent une vraie politique de droite». Le président du Mouvement Pour la France estime que le nouveau président de la République qui «a désormais cinq ans pour mettre en œuvre les nombreuses réformes sur lesquelles il s’est engagé tout au long de cette campagne présidentielle», n’a pas le droit à l’erreur et «qu’il ne devra à aucun moment reculer devant les pressions de la gauche».

Philippe de Villiers fixe au Mouvement Pour la France quatre missions pour les cinq années à venir :
1) Veiller scrupuleusement à ce que les engagements électoraux de droite faits pendant la campagne soient réellement appliqués ;
2) Exercer une mission de vigilance pour éviter tout recul et toute intimidation en cas de bras de fer avec la gauche, la rue ou les syndicats qui bloquent les réformes dont la France a tant besoin.
3) Faire entendre à l’Assemblée nationale une voix forte et courageuse pour une grande politique familiale, le renouveau des valeurs civiques et l’affirmation de l’autorité de l’Etat contre tous les communautarismes.
4) Défendre coûte que coûte le «non» du peuple français au référendum de 2005 en rejetant toute nouvelle Constitution ou tout traité qui ne serait qu’un «copier-coller» des dispositions contenues dans la Constitution européenne rejetée massivement par les Français et promouvoir une politique européenne fondée sur les peuples et les nations.

«Dès demain, rappelle Philippe de Villiers, s’ouvre la campagne des élections législatives à laquelle le Mouvement Pour la France prendra toute sa part, et que j’ai demandé à mon porte-parole et secrétaire général du MPF Guillaume Peltier de diriger.» «Les députés MPF, qui seront élus le 17 juin prochain, incarneront la droite patriotique de gouvernement et veilleront à ce que la politique appliquée par le président de la République soit conforme aux attentes des Français», conclut le président du MPF.

Posté par jpf75 à 00:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mai 2007

Débat Royal-Sarkozy : victoire du « villérisme idéologique »

Philippe de Villiers n’a pas participé au grand débat du second tour de l’élection présidentielle qui s’est déroulé hier mais ses propositions, elles, étaient bien présentes.

Au cours des 2 h 40 de débat, les 20 millions de Français qui l’ont suivi ont en effet pu entendre Nicolas Sarkozy reprendre à son compte des propositions développées par le président du Mouvement Pour la France tout au long de la campagne. Les protections douanières aux frontières de l’Europe, la liberté d’entreprendre, l’identité nationale et le patriotisme, le respect des professeurs, la discipline à l’école, le rejet de mai 68, l’opposition à l’entrée de la Turquie,... Tout y est passé.

Même la candidate socialiste qui célébrait déjà la Marseillaise et le drapeau tricolore, a réitéré sa proposition d’un encadrement militaire pour les mineurs délinquants et célébré la France qui entreprend, rompant ainsi avec les vieilles lunes du socialisme. Un basculement idéologique qui ne doit pas tant aux origines familiales de Marie-Ségolène Royale qu’à l’évolution positive de la société française, qui, à l’évidence fatiguée par le laxisme, aspire à un retour aux repères moraux et civiques balayés par Mai 68.
Ce débat consacre donc, de fait, la victoire idéologique de Philippe de Villiers et du Mouvement Pour la France. Un Mouvement Pour la France d’ores et déjà en ordre de bataille pour les élections législatives des 10 et 17 juin prochains. A l’occasion de cette campagne électorale qui s’ouvrira le 7 mai, au lendemain de l’élection du Président de la République, les candidats du MPF porteront le projet présenté par Philippe de Villiers durant la campagne présidentielle.

Le président du MPF - dont la cote de popularité est en hausse selon la dernière enquête Sofres (22% de bonnes opinions ; 32% chez les électeurs de droite) atteignant le niveau record de l’après-référendum - se fixe quatre missions en cas de victoire de Nicolas Sarkozy dimanche prochain :

1) Veiller scrupuleusement à ce que les promesses électorales de droite que le candidat de l’UMP a faites hier soir soient réellement appliquées ;
2) Bloquer les propositions que Nicolas Sarkozy a empruntées à la gauche (droit de vote des étrangers, Contrat d’union civile pour les couples homosexuels, libéralisation de l’euthanasie) ou qui sont d’inspiration communautariste (financement public des mosquées, discrimination positive, etc.) ;
3) Rappeler Nicolas Sarkozy, son gouvernement et sa majorité parlementaire à leurs engagements en cas de bras de fer avec la gauche, la rue ou les syndicats et les empêcher de céder comme par le passé aux « minorités agissantes » qui bloquent les réformes dont notre pays à tant besoin.
4) Défendre coûte que coûte le « non » du peuple français en rejetant toute nouvelle Constitution ou tout traité qui ne serait qu’un « copier-coller » des dispositions contenues dans la Constitution européenne rejetée massivement par les Français le 29 mai 2005.

Ces quatre missions seront celles des députés MPF qui seront élus à l’Assemblée nationale le 17 juin 2007.

Posté par jpf75 à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 avril 2007

Communiqué de Philippe de Villiers

villiersbbrJ’ai défini, au soir du premier tour, les trois grandes urgences pour le renouveau de la France : le rétablissement de la souveraineté populaire, l’affirmation des valeurs civiques, et le renforcement de l’autorité de l’Etat contre le communautarisme.

J’ai entendu aujourd’hui la neutralité stratégique et politicienne de François Bayrou qui sonne comme une offre de services à la candidate socialiste.
Pour ce qui me concerne, je ne ferai pas la politique du pire car je refuse depuis toujours les alliances électorales contre-nature et parce que je me suis toujours opposé à la gauche et à l’extrême gauche.

Malgré les différences évidentes qui existent avec le programme du Président de l’UMP, je ne peux pas souhaiter pour la France cinq nouvelles années du socialisme le plus archaïque qui auraient pour conséquence certaine, par exemple, l’extension des 35 heures à toutes les entreprises, la régularisation massive de tous les sans-papiers ou encore l’adoption d’enfants par les couples homosexuels.

Dans ce nouveau contexte et fidèle à mes convictions, j’invite les Français à faire le choix de la droite et de Nicolas Sarkozy pour barrer la route à la gauche.

Le MPF entend dès les élections législatives prochaines incarner la droite patriotique de gouvernement, c’est-à-dire, une droite décomplexée, courageuse et vigilante capable d’inspirer au futur gouvernement les vraies réformes dont la France a besoin.

Posté par jpf75 à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Villiers invite à voter Sarkozy le 6 mai

PARIS, 25 avr 2007 (AFP) - Philippe de Villiers, président du MPF, (2,23% des voix au 1er tour de la présidentielle) a "invité" mercredi "les Français à faire le choix de la droite et de Nicolas Sarkozy pour barrer la route à la gauche" le 6 mai.
"J'ai entendu aujourd'hui la neutralité stratégique et politicienne de François Bayrou qui sonne comme une offre de services à la candidate socialiste", écrit M. de Villiers dans un communiqué.
"Dans ce nouveau contexte et fidèle à mes convictions, j'invite les Français à faire le choix de la droite et de Nicolas Sarkozy pour barrer la route à la gauche" le 6 mai, indique le candidat malheureux à la présidentielle.
Le président du MPF avait refusé, au soir du premier tour de la présidentielle, d'appeler à voter pour M. Sarkozy au deuxième tour.
Mercredi, le président du conseil général de Vendée souligne que "malgré les différences évidentes qui existent avec le programme du président de l'UMP", il ne veut pas "faire la politique du pire" et "refuse depuis toujours les alliances électorales contre-nature".

Posté par jpf75 à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Continuons notre combat pour un redressement patriotique

Chers amis,

Je tiens à remercier les centaines de milliers d’électeurs qui m’ont fait confiance, tous ces Français et toutes ces Françaises qui ont écouté en eux et choisi la voix du courage et du patriotisme authentique.

Dans un contexte difficile où les médias et sondeurs auront tout fait pour favoriser les grands candidats, nous nous sommes battus avec des moyens financiers dérisoires mais nous avons porté haut les couleurs du patriotisme, avec fierté et courage.

Grâce au travail remarquable de nos fédérations, de tous nos militants et de tous ceux qui oeuvrent sur le terrain pour faire connaître et gagner nos idées et que je remercie très chaleureusement, près d’un million de nos compatriotes m’ont fait confiance et m’ont permis de me placer en 6ème position sur les 12 candidats devant le Parti Communiste et les Verts, et ce faisant ils ont choisi de faire du MPF une force politique incontournable pour les années à venir.

Deux sentiments m’animent aujourd’hui :

Le premier est un sentiment de fierté car notre Mouvement a été le seul à dénoncer le mondialisme, le laxisme, le communautarisme et le socialisme, pour proposer un patriotisme de convictions comme alternative aux politiques menées depuis 30 ans.

Le second est un sentiment d’espoir, car nous continuons notre combat pour un redressement patriotique de notre pays lors des élections législatives qui commencent dès aujourd’hui. J’ai demandé à mon Porte-parole Guillaume Peltier de diriger cette nouvelle campagne et de mobilier dès maintenant notre équipe nationale, dont je salue la combativité et le dévouement, avec un objectif clair : 500 candidats du Mouvement Pour la France pour défendre nos idées.

Je compte sur vous tous. Vous pouvez compter sur moi.

Philippe de Villiers

Posté par jpf75 à 12:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 avril 2007

Le Programme de Philippe de Villiers

Programme Présidentiel en ligne campagne2007

337 MESURES POUR LA FRANCE !

1) Les délocalisations
2)
Le pouvoir d'achat

3)
La solidarité

4)
L'éducation

5)
L'immigration

6)
La sécurité

7)
La démocratie

8)
La ruralité

9)
L'europe

10)
Rayonnement de la France

Télécharger le programme

Posté par jpf75 à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

LES 10 BONNES RAISONS DE VOTER VILLIERS

Le 22 avril, voter utile, c’est voter Villiers !

Voter pour un candidat, c’est regarder trois choses. D’abord son bilan parce qu’il faut confier la France à quelqu’un qui a confronté ses idées aux réel. Ensuite, il faut regarder la cohérence de ses convictions dans le temps, parce qu’on ne peut confier la France à une girouette qui prend le vent de l’opinion. Enfin, il convient de regarder son projet, parce qu’on ne peut pas confier la France à un candidat qui n’a pour projet qu’une posture électoraliste de circonstance.

Le candidat qui a réussi en Vendée

1. Confier la France au seul candidat qui a réussi chez lui

Aux promesses intenables dont nous abreuvent les autres candidats, Philippe de Villiers oppose son bilan de gouverneur territorial, il a fait de la Vendée une terre de réussites.

• Entrepreneur, il est le créateur du Puy du fou, hymne à la culture française et spectacle mondialement connu, qui attire chaque année 1,2 million de visiteurs, et qui est à l’origine de centaines d’emplois directs ou indirects. Avec le Vendée Globe, course à la voile autour du monde il a ouvert la Vendée aux dimensions du monde.
• Président du Conseil Général, il a mis en œuvre une politique locale ambitieuse qui a fait de la Vendée le département de la réussite :

- Au cours de la dernière décennie, la Vendée a crée 2 fois plus d’entreprises et 2 fois plus d’emplois qu’en moyenne nationale. Il y a 1 entreprise pour 13 habitants contre 1 pour 22 dans le reste de la France

- Avec 1 apprenti pour 80 habitants, contre 1 pour 160 au niveau national, la Vendée détient le record de France de l’apprentissage.

- Avec 2 fois moins de RMIstes que dans le reste de la France et deux fois plus de RMIstes réinsérés, il a mené une politique sociale audacieuse et réussi à mettre fin à l’assistanat.

- Il a fait de la Vendée le premier département écologique de France (énergies renouvelables, gestion des déchets, protection de la biodiversité…)

- Comme alternative à l’immigration, il a mené une politique ambitieuse de co-développement avec des pays pauvres comme le Bénin.

- En 2006, dans le classement des départements, la Vendée arrive en tête des départements pour le dynamisme économique, la qualité de vie des personnes âgées, et celle de familles (73% des vendéens sont propriétaires de leur logement, contre 55% en moyenne nationale)

Le candidat qui voit juste

2. Choisir un candidat qui a démontré ses qualités de visionnaire

Gage de sa qualité d’homme d’Etat Philippe de Villiers avait anticipé les grands enjeux qui sont aujourd’hui au cœur du débat.

• En 1994 il est le premier responsable politique à réclamer une protection douanière aux frontières de l’Europe pour protéger le travail des Français. La multiplication des délocalisations démontre aujourd’hui qu’il avait raison.

• Au début des années 1990, il est le premier à dénoncer la corruption des partis. Aujourd’hui, il propose de supprimer l’immunité parlementaire, d’interdire l’amnistie pour les hommes politiques, et réclame qu’un élu condamné pour corruption soit inéligible à vie.

• Lors du passage à l’euro, il est le premier à avertir les Français du risque d’augmentation des prix. Aujourd’hui plus personne ne le contredit, ni votre porte-monnaie, ni les grands experts économiques.

Il est le premier à réagir lors des marées noires de l’Erika et du Prestige. Tout ce qui a été fait sur la côte atlantique s’est inspirer de son exemple.

• Défenseur des lois de la République, il est le premier à mettre en garde les Français contre le communautarisme islamique. Chaque jour, dans les hôpitaux, dans les écoles ou dans les quartiers, l’actualité lui donne raison.

3. Choisir le seul candidat 100% anti-socialiste

Pour en finir vraiment avec la gauche et l’extrême gauche, Philippe de Villiers propose :

La suppression des 35 heures obligatoires pour augmenter le pouvoir d’achat des salariés (300 euros en plus pour un salaire moyen de 1500 euros).

• La priorité au travail avec l’exonération de 50% des charges qui pèsent sur les PME, artisans et commerçants.

• Le rétablissement de l’autorité des maîtres et des savoirs à l’école pour rompre définitivement avec l’héritage de mai 68.

La fin du monopole syndical et la suppression du financement public des syndicats majoritaires, qui prennent le pays en otage, uniquement pour défendre leurs régimes spéciaux que Philippe de Villiers propose de supprimer.

4. Choisir le vrai candidat de la vraie droite

Pour en finir avec la droite molle, Philippe de Villiers propose :

Une politique familiale ambitieuse, pour encourager la natalité et la vitalité françaises, grâce à la création du Revenu Parental d’Education de 1500 euros par mois, ouvrant droit à la retraite.

• Le patriotisme populaire et la fierté du drapeau, pour en finir avec la repentance permanente des élites mondialisées.

• Le refus du mariage homosexuel et de l’adoption par deux personnes du même sexe.

Pour tourner la page d’une gauche dangereuse et d’une droite frileuse, Philippe de Villiers propose une droite patriotique de gouvernement :

La Droite parce qu’il faut en finir avec la politique de la gauche qui continue de ruiner notre pays.
Patriotique parce qu’il faut tourner le dos à cette fausse droite qui abandonne nos pouvoirs au profit de l’Europe de Bruxelles.
De gouvernement parce qu’il est inefficace de protester sans chercher à mener nos idées au pouvoir.

Le candidat du projet patriotique

5. Rétablir l’autorité de l’Etat face aux communautarismes

Face aux mirages de la démocratie participative, Philippe de Villiers propose :

• Un Etat fort, au service de l’intérêt général plutôt qu’un Etat providence, qui serve les intérêts particuliers de minorités agissantes.

• La suppression du Conseil Français du Culte Musulman, véritable Etat dans l’Etat et un moratoire sur la construction de mosquées et d’écoles coraniques, en imposant une charte républicaine pour garantir que l’islam respectera les lois de la République.

• La priorité citoyenne pour le logement, l’emploi ou les aides sociales, plutôt que la discrimination positive en matière ethnique, sexuelle ou religieuse, qui aboutit immanquablement à la discrimination négative pour la majorité.

6. Stopper l’immigration massive, en s’appuyant sur le concept de fermeté à l’intérieur, générosité à l’extérieur

Face aux critiques stériles, Philippe de Villiers propose :

De stopper l’immigration, avec la fin du regroupement familial et le rétablissement des contrôles aux frontières.

L’expulsion des clandestins et la fin de l’acquisition automatique de la nationalité.

• Une politique de co-développement, notamment avec les pays d’Afrique francophone, plutôt que l’immigration choisie de Nicolas Sarkozy, traite moderne des cerveaux et nouvelle pompe aspirante migratoire.

7. Enfin s’attaquer aux causes de la crise française, plutôt que de toujours faire payer aux Français les erreurs du passé

Face aux idéologies du passé, Philippe de Villiers propose :

• De sortir des solutions coûteuses du tout Etat en limitant les prélèvements fiscaux à 38% du budget de l’Etat, en ne remplaçant pas un fonctionnaire sur deux, en réduisant le train de vie de l’Etat.

• De sortir de l’utopie libérale et du tout économie, en favorisant le patriotisme économique pour lutter efficacement contre la mondialisation sauvage et les délocalisations, avec l’entrée en vigueur de tarifs douaniers protecteurs.

• De lancer une vaste politique d’excellence environnementale, tournant le dos au tout nucléaire et au tout pétrole, comme à l’intégrisme écologique.

8. Faire respecter le non français au référendum européen

Défenseur du non au référendum sur la Constitution européenne, Philippe de Villiers propose :

D’enterrer définitivement le projet de Constitution européenne, rejeté par 55% des Français, en s’opposant à son adoption, telle que la prépare les candidats du oui, de Royal à Sarkozy en passant par Bayrou.

• De rapatrier le pouvoir à Paris, en baissant symboliquement la TVA dans la restauration de façon unilatérale.

• De construire une autre Europe, sans la Turquie, fondée sur les démocraties, les peuples et les libertés.

9. Donner la priorité aux Français qui travaillent et aux Français qui souffrent

Défenseur de la majorité silencieuse, Philippe de Villiers propose :

• De réinvestir les banlieues, en s’attaquant aux 20 meneurs qui empoisonnent la vie de quartiers tout entiers, en établissant des peines plancher au premier délit, y compris pour les mineurs.

• De récompenser le travail en préférant l’artisanat à l’assistanat, et en conditionnant le versement du RMI à l’accomplissement d’ un travail d’intérêt général.

• De mettre en place une politique d’innovation sociale à l’égard des personnes âgées et handicapées, en privilégiant la proximité au traitement de masse, et encourager la retraite à la maison plutôt que la maison de retraite.

10. Retrouver, en France et dans le monde, la fierté d’être Français

Défenseur du patriotisme et du rayonnement de la France, Philippe de Villiers propose :

• De conditionner l’acquisition de la nationalité à l’apprentissage de la langue et de la culture française et de faire flotter le drapeau tricolore dans les cours d’école.

• De créer un « label France », pour inciter les Français à consommer citoyen.

• De créer un service patriote obligatoire de six mois, pour recréer un creuset national et réconcilier les jeunes Français avec l’esprit de service.

• De doter la France d’une politique étrangère ambitieuse, pour renforcer son rôle de puissance d’équilibre, et développer la francophonie.

Posté par jpf75 à 14:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]